17 astuces pour garder la pêche tout l’hiver

Garder le moral et la santé malgré les tracas de la vie quotidienne et le froid qui s’annonce ? On relève le défi ! Nos astuces pour prendre soin de soi cette saison.

Vous le sentez approcher, ce moment de l’année que l’on redoute tant ? Entre les jours qui raccourcissent, le temps peu clément et le manque de luminosité, on arrive à un moment où – il faut bien le dire – on a tout sauf la pêche. Pas question de se laisser impressionner par les premiers froids : cette année c’est promis, on restera en pleine forme. Le secret ? Être à l’écoute de son corps afin de mieux anticiper ses besoins. En misant sur les bons aliments, mais aussi en adoptant quelques réflexes malins, on peut augmenter son capital forme et passer l’hiver (presque) sans encombre.

Régime anti-acidechromothérapie, huiles essentielles anti-stress ou astuces bonne humeur, on a tout ce qu’il faut pour garder la forme et le moral.

Savourer une boisson énergisante naturelle

La chia fresca, c’est la nouvelle boisson healthy énergisante dont tout le monde parle. Et pour cause : elle intègre les fameuses graines de chia, si riches en fibres.

Pour une personne :

1 verre d’eau + 1 c.à s. de graines de chia + le jus d’un ½ citron + 1 trait de miel ou de sirop d’agave

Mélangez tous les ingrédients et laissez les graines de chia gonfler pendant 20 minutes. A servir frais !

Adopter le curcuma

Antioxydante, anti-inflammatoire, anti-cholestérol, riche en vitamines, bonne pour la digestion… s’il ne fallait retenir qu’une épice, ce serait le curcuma. Son actif, la curcumine, préviendrait même l’apparition de certains cancers. Pour permettre à notre organisme de mieux l’assimiler, on l’associe à une matière grasse végétale ou au gingembre. La bonne idée : se préparer une infusion de gingembre frais au curcuma.

Se mettre au régime anti-acide

Trop transformée, trop riche en protéines… pour digérer notre alimentation moderne, notre organisme produit trop d’acidité. A la clé, un certain nombre de désagréments : fatigue, problèmes de digestion, maux de tête… Pour équilibrer, on favorise les aliments alcalinisants (légumes, pommes de terre, céréales, oléagineux, fruits secs…) en leur donnant plus de place dans notre assiette. Le bon ratio : un tiers d’aliments acides pour deux tiers d’aliments alcalins.

Faire la chaise

Pas besoin d’être sportive pour tenter cet exercice de gainage ! Il permet de se muscler en douceur en travaillant les muscles profonds, ceux sur qui on doit pouvoir compter si l’on veut notamment éviter les douleurs lombaires.

Le principe : s’adosser à un mur et se positionner en position assise sans chaise. Pour débuter, quelques secondes suffisent, avant d’augmenter progressivement. 30 secondes, une minute ou plus… l’important, c’est la régularité. Comme pour tous les exercices de gainage, on peut espérer des résultats visibles à condition d’être assidue.

Manger des fruits à distance des repas

Consommés à la fin d’un repas, les fruits provoquent une fermentation et bloquent le processus de digestion. Mieux vaut les consommer à distance des repas pour éviter la sensation de ballonnement. La règle : minimum 30 minutes après le repas.

Goûter au “energy balls”

Riches en fibres, en protéines et en superaliments, ces petites boules à croquer sont parfaites pour éviter coup de mou et fringales entre les repas. On adore ces snacks sains et gourmands car ils sont ultra-rapides à réaliser et ne nécessitent pas de cuisson. Pour les préparer, rien de plus simple ! Il suffit de mixer les ingrédients suivants au choix :

Fruits à coque (amandes, noix, cajous…) + fruits secs (dattes, figues, abricots secs…) + un sucre naturel (miel, sirop d’agave…)

Ensuite, on forme une petite boule de la taille d’une bouchée, qu’on roule ensuite dans un topping selon ses goûts (poudre de coco, cacao cru, poudre de thé vert matcha…) avant de laisser durcir au frigo une vingtaine de minutes.

Respirer du romarin

Une synergie d’huiles essentielles anti-fatigue pour se rebooster en un rien de temps :

Huile essentielle de romarin + Huile essentielle de pin sylvestre + Huile essentielle de cannelle

A diffuser ou à respirer sur un mouchoir au réveil ou en cas de baisse de régime.

S’étirer tous les matins

Il y a plein de bonnes raisons pour prendre le temps de s’étirer chaque jour, au réveil : cela active la circulation sanguine, oxygène les muscles et allonge la colonne vertébrale.

Un rituel pour le faire en 3 minutes chrono :

Debout, les pieds écartés de la largeur du bassin, enroulez doucement votre tête (menton vers l’intérieur).

Arrondissez le dos, puis déroulez-le vertèbre par vertèbre. Penchez-vous en avant tout en laissant pendre vos bras. Votre tête doit regarder entre vos jambes.

Tout en gardant le haut du corps relâché, commencez à vous redresser tout doucement en déroulant successivement le bassin puis les lombaires, en finissant par les cervicales.

Prendre l’air tous les jours

C’est prouvé, passer du temps à l’extérieur chaque jour permet à nos poumons et à notre sang de mieux s’oxygéner. Mais cela nous permet aussi d’emmagasiner de la vitamine D et de reposer nos yeux. Alors qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, pas d’excuse ! On s’équipe comme il faut et on s’offre une pause dehors.

Regarder des poissons nager

Un petit coup de mou ? Vite, un aquarium ! Selon une étude anglaise, contempler des poissons qui nagent préviendrait les risques de dépression. Les premiers bienfaits pour la santé seraient visibles dès 10 minutes, avec une diminution du rythme cardiaque et une baisse de la pression artérielle des participants. Bonne nouvelle, d’après les scientifiques, une simple vidéo mettant en scène ces animaux aquatiques produirait les mêmes effets.

Bichonner ses petons

Durillons, cors, hallux valgus… deux tiers des Français ont mal aux pieds. Ces pathologies peuvent en entraîner d’autres et impacter la posture quand elle ne sont pas prises à temps. La bonne nouvelle, c’est qu’un simple bilan chez le podologue permet souvent de régler le problème grâce à des soins, un appareillage ou au port de semelles adaptées.

Y aller mollo sur le sucre

Consommé en excès, il se transforme en poison et peut entraîner surpoids, diabète et problèmes dentaires. Une fois passé dans le sang, le glucose envoie un signal au cerveau et active le système de récompense en libérant de la dopamine, l’hormone du plaisir. Résultat : plus on en avale, plus on en a envie.

Moins de sucre, c’est donc toujours une bonne idée. Pour les adultes, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande une dose journalière maximale de 50 g, soit l’équivalent de 10 morceaux de sucre.

Voir la vie en couleurs

Quand tout est gris, les couleurs peuvent nous aider à garder le moral. C’est même devenu une médecine complémentaire : la chromothérapie. Pas encore reconnue par la science, elle ne doit pas se substituer aux traitements classiques. Mais on l’emploie de plus en plus comme un complément pour apaiser certaines troubles physiques ou psychiques. Les thérapeutes utilisent de petites lampes colorées pour stimuler un point précis en fonction du besoin du patient.

Rouge : énergisant, à employer en cas de chute de tension ou de fatigue passagère

Jaune : stimulant de la bonne humeur, indiqué en cas de dépression

Bleu : relaxant, conseillé en cas de stress, insomnies et hypertension

Violet : apaise les tempéraments nerveux et aide à la concentration

Se parler à soi-même

Si vous faites partie des adeptes de “l’autoconversation“, rassurez-vous : parler tout seul n’est pas un signe de démence ! D’après les chercheurs de l’université du Michigan, ce serait même un excellent réflexe. Une façon d’extérioriser ses angoisses pour mieux les apaiser.

Adopter le curcuma

Antioxydante, anti-inflammatoire, anti-cholestérol, riche en vitamines, bonne pour la digestion… s’il ne fallait retenir qu’une épice, ce serait le curcuma. Son actif, la curcumine, préviendrait même l’apparition de certains cancers. Pour permettre à notre organisme de mieux l’assimiler, on l’associe à une matière grasse végétale ou au gingembre. La bonne idée : se préparer une infusion de gingembre frais au curcuma.

Chouchouter son deuxième cerveau

Saviez-vous que notre ventre régule à la fois la digestion et les émotions ? Les intestins disposent de leur propre système nerveux qui compte plus de 500 millions de neurones. Pour retrouver l’équilibre et le confort digestif, le centre de thalassothérapie de Banyuls a développé une cure courte dédiée : le temps d’un week-end, on profite de massages du ventre qui favorisent l’évacuation des toxines et la détente musculaire.

S’inspirer des chinois

Pour rester en pleine forme tout au long de l’année, on se fie à la médecine traditionnelle chinoise qui suit les saisons, et on concentre son attention et ses soins sur l’organe qui est le plus sollicité à l’instant T. Mode d’emploi pour donner un coup de pouce à sa santé tout au long de l’année :

-Printemps : foie et vésicule biliaire. Mangez sainement et limitez la consommation d’alcool.

-Eté : cœur et intestin grêle. Prenez soin de votre circulation sanguine, les vaisseaux étant soumis à rude épreuve en période de chaleur.

-Automne : poumon et gros intestin. Promenez-vous, arrêtez de fumer… Le but : favoriser les activités qui améliorent le souffle et la respiration pour stimuler les poumons.

-Hiver : rein et vessie. Assurez-vous de vous hydrater suffisamment, même lorsqu’il fait froid.

Bien à vous. Dans la joie !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :