L’huile essentielle de laurier, l’antimaladies polyvalent

Grippe, rhume, gastro… L’huile essentielle de laurier noble fait des miracles pour lutter contre les virus. Mais elle aussi cicatrisante, antibactérienne et même antidouleur ! Une alliée bien-être à conserver toute l’année dans notre pharmacie.

Le laurier, une plante synonyme de force

Pour les Grecs, le laurier noble (ou laurier-sauce) couronnait la tête des vainqueurs à l’Antiquité, c’est dire si elle est tenue en haute estime depuis bien longtemps ! La célébrissime couronne de lauriers ornant fièrement l’auguste crâne de César a renforcé son image de force et de succès. Mais bien avant, le laurier accompagnait déjà le bel Apollon, dieu du soleil et des arts, de la beauté et de la guérison. Puis il n’a plus quitté son fils Esculape, dieu de la médecine. Même aujourd’hui, laurier et distinctions ne font qu’un, puisque la racine même du mot « baccalauréat » estbacca lauri (baies de laurier). Et, pour terminer avec les rapprochements, lauri (laurier) possède la même racine quelaurus (louanges). Le message est clair, non ? 

À quoi elle ressemble ?

Le laurier noble est un arbre dont l’écorce gris foncé est lisse. Ses origines sont bien ancrées dans le bassin méditerranéen : France, Corse, Maroc et Moyen-Orient sont ses terres. On en trouve aussi en Slovénie, dans les Balkans. Ses feuilles, vert foncé, brillantes sur le dessus et plus pâles dessous, sont coriaces et persistantes. Ses fleurs, de couleur jaune-vert, se présentent en grappes qui se transforment en baies vertes d’abord, puis noires lorsqu’elles sont à maturité. Une de ses particularités : tous ses organes produisent des huiles essentielles, ce qui rend le laurier-sauce carrément imputrescible ! Tous les cuisiniers savent que l’on peut conserver plusieurs mois voire années des feuilles de laurier intactes dont la saveur, immuable, parfumera les ragoûts comme si elles venaient d’être récoltées.

ATTENTION !

Il existe de multiples variétés de laurier : ne confondez pas le nôtre avec le laurier-cerise ou le laurier-rose, plantes ornementales carrément toxiques ! La plupart des autres (laurier-benjoin, indien, de Californie…) sont employés comme condiments et sont très peu connus en France.

On extrait l’huile essentielle des rameaux feuillés grâce à la distillation par entraînement à la vapeur d’eau. Le produit obtenu est mobile, liquide, de couleur jaune, pâle ou plus soutenue. Son parfum, vous le connaissez déjà, il est très aromatique.  Il faut 100 kg de feuilles de laurier noble pour obtenir 150 ml d’huile essentielle. 

On la connaît déjà ?

Pour une fois, voici une huile essentielle 100 % de chez nous, tout sauf exotique. Typiquement européen, son parfum domine celui des célèbres bouquets garnis depuis si longtemps que l’histoire du laurier se confond avec celle de la gastronomie.

Dans son Grand Dictionnaire de Cuisine publié au XIXe siècle, Alexandre Dumas nous rappelle qu’« on ne se sert à la cuisine que du laurier franc, ou d’Apollon, dont on fait un fréquent usage. On en met dans tous les bouquets garnis, assaisonnement obligé de tous les ragoûts ; mais on doit l’employer avec modération, et sec de préférence, afin que la saveur en soit moins forte et qu’il ait moins d’âcreté ». Nous voilà prévenus. En tout cas, son apparente banalité ne doit pas nous faire oublier ses propriétés tout à fait étonnantes. 

Les grandes propriétés de l’huile essentielle de laurier noble

– Antibactérienne remarquable, elle s’attaque aux bactéries les plus agressives : staphylocoques, streptocoques, gonocoques, klebsiella…

– Puissant viricide, elle élimine les virus.


– Excellente antichampignons, c’est un superbe fongicide, efficace notamment contre les diverscandidas(y compris leCandida albicans, responsable de la plupart de nos mycoses).

– Dans la sphère respiratoire, elle aide à évacuer les mucosités, facilite la toux et empêche le nez de couler.

– Puissante antidouleur, elle agit efficacement contre les névralgies.


– Bonne anti-infectieuse cutanée, elle est également cicatrisante.


– C’est un bon antihématome (antibleus).

– Elle dilate les coronaires (vaisseaux sanguin sassurant l’irrigation du muscle cardiaque).


– Elle est antisclérosante et antinécrosante : elle fait tout pour que les tissus « vivent », restent souples.


– Elle active la circulation lymphatique.


– Sur le plan digestif, elle empêche la décomposition et la fermentation, responsables de ballonnements.


– Elle stimule l’immunité.


– Elle aide à équilibrer les systèmes nerveux sympathique et parasympathique.

– Neurotonique, elle tonifie les facultés mentales, stimule le cerveau, elle est donc psychoactive.

L’huile essentielle de laurier ressemble à bien des égards à celle de l’arbre à thé mais elle est plus antivirale, donc encore plus intéressante en cas de grippe par exemple. Elle est aussi plus efficace contre les mycoses et les problèmes de bouche.
 Avec ravintsara, c’est l’essence antivirale par excellence. 

Comment utiliser l’huile essentielle de laurier noble ?

– Usage interne

Par voie orale, il faut compter 2 gouttes pures sous la langue 3 fois par jour – ou diluées dans du miel, de l’huile d’olive ou posées sur un comprimé neutre.
Les voies vaginale (ovules) et rectale (suppositoires) sont très efficaces, respectivement pour les mycoses vaginales et les maladies infantiles virales.

Elle ne s’utilise qu’à de faibles doses. Deux raisons à cela :

sa grande puissance (même de très petites quantités sont efficaces) ;

la possibilité de présenter des effets narcotiques (à doses élevées uniquement).

– Usage externe

On peut l’appliquer pure sur une petite surface de la peau. Mais plus généralement, on la dilue dans une huile végétale adaptée au problème.

Elle peut être allergisante chez certaines personnes sensibles, surtout celles présentant un terrain allergique. Faites toujours un essai (test préliminaire du pli du coude) en la diluant systématiquement dans de l’huile végétale et en l’employant exclusivement en courte durée, sur une petite surface.

L’olfaction est un bon moyen de profiter de cette huile essentielle. Déposez 2 gouttes sur la face interne des poignets et respirez : cela améliore l’assurance et la confiance en soi.
En revanche, la diffusion atmosphérique du laurier n’est pas conseillée.

– Contre-indications

L’huile essentielle de laurier est déconseillée durant les 3 premiers mois de la grossesse. 

3 problèmes pour lesquels l’huile essentielle de laurier noble est ultra-efficace

– ACNÉ 
(surinfectée – avec kyste sébacée, inflammation, etc.)

Sur la peau


Appliquez 1 à 2 gouttes pures sur chaque bouton d’acné, matin et soir après la toilette.

OU

HE de laurier noble 5 gouttes

HE d’arbre à thé 5 gouttes

HE de lavande aspic 10 gouttes

HV de noisette 5 ml

Appliquez 1 à 2 gouttes de ce mélange sur chaque bouton d’acné, matin et soir après la toilette.

Vous pouvez donc l’employer seule ou avec les deux autres « reines » de l’acné : arbre à thé

– GASTRO-ENTÉRITE

Sur la peau


Enfants :appliquez 3 gouttes de laurier diluées dans un peu d’huile d’amande douce, en massage sur l’abdomen 6 fois par jour.


Adultes :appliquez 6 gouttes de laurier diluées dans un peu d’HV de noisette, en massage sur l’abdomen 6 fois par jour.

OU

Mélangez :


HE de laurier noble
 2 ml

HE de menthe poivrée
 1 ml

HE d’estragon 
2 ml

HV de noisette 
5 ml

Appliquez sur le ventre 2 à 3 fois par jour en massages profonds.

– GRIPPE (ET RHUME)

Sur la peau


Premiers symptômes :appliquez 3 gouttes pures sur le thorax et 3 gouttes dans le dos, puis un peu d’HV sur les mêmes endroits, 6 fois par jour pendant 3 jours.


Symptômes bien installés(risque de surinfection) : appliquez 6 gouttes pures sur le thorax et 6 gouttes dans le dos, 6 fois par jour pendant 5 à 7 jours. Si la peau est sensible, mieux vaut diluer l’huile essentielle selon les proportions suivantes : pour un adulte 1 ml d’HE laurus nobilis + 9 ml de HV macadamia. Pour un enfant 1 ml d’HE laurus nobilis et 29 ml de HV macadamia. Appliquez alors 10 gouttes du mélange comme précédemment décrit.

Ou, encore mieux si possible

Mélangez :

HE de laurier noble 5 gouttes

HE d’eucalyptus radié 10 gouttes

HE de ravintsara 
10 gouttes

HV de macadamia 25 gouttes

Massez le thorax, le bas du dos et le long de la colonne verté- brale 4 à 6 fois par jour avec ce mélange.

+

À avaler


Laissez fondre en bouche 2 gouttes d’origan (soit diluées dans un peu d’huile d’olive, soit posées sur un comprimé neutre) 4 fois par jour pendant 5 jours, entre les repas. 

Bien à vous. Dans la joie !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :