10 huiles essentielles pour soigner le corps

Mal de gorge ou mal de ventre, grippe, rhume ou fatigue... Découvrez les 10 huiles essentielles à garder dans votre pharmacie pour remédier aux maux de la vie quotidienne.

Digestion : menthe poivrée (Mentha piperita)

Le réflexe : deux gouttes pures directement sous la langue ou sur un demi-sucre après les repas un peu lourds. 
Autres indications : diarrhée infectieuse, insuffisance biliaire et pancréatique, parasites intestinaux, mal des transports, sinusite, céphalée, névralgie, urticaire, zona, asthénie, arthrite… 
Précautions : déconseillé aux femmes enceintes, aux enfants de moins de 6 ans, aux personnes très âgées et fragiles. Ne pas utiliser trop régulièrement ni trop longtemps.

=> L’huile numéro un des armoires à pharmacie familiales tant son action est puissante et couvre un grand nombre de maux et de douleurs. Astuce : avant un rendez-vous, une goutte sur un demi-sucre à laisser fondre dans la bouche rafraîchit l’haleine !

Mal de gorge : Arbre à Thé (Tea Tree)

Le réflexe : deux gouttes sur une cuillerée à café de miel, à laisser fondre dans la bouche cinq fois par jour.
Autres indications : toutes les infections bactériennes et virales, buccales (aphte, gingivite…), respiratoires (sinusite, rhinite…) et urinaires, varices, jambes lourdes, hémorroïdes, abcès cutané, mycose, parasitose cutanée, brûlure, piqûre, acariens, fatigue… 
Précautions : aucune contre-indication.

=> En raison de son efficacité antiseptique, on retrouve cette huile dans un grand nombre de produits d’hygiène corporelle (savon, shampoing, huile de bain) et cosmétiques.

Grippe : Ravintsara (Cinnamomum camphora cineoliferum)

Le réflexe : une goutte sur une cuillerée à café de miel ou d’huile d’olive quatre fois par jour. En massage, trois gouttes pures dans le bas du dos et sur le thorax cinq fois par jour. 
Autres indications : infections virales de tous types, hépatite virale, bronchite, sinusite, rhume, toux grasse, otite, psoriasis, zona, douleur, fatigue profonde nerveuse et physique… 
Précautions : huile très bien tolérée, quelle que soit la voie d’administration.

=> Son action immédiate fait de cette huile le meilleur produit d’aromathérapie pour lutter contre des virus de plus en plus nombreux : en hiver, quatre gouttes en application sur la voûte plantaire préservent des agressions virales.

Infections intestinales : Thym à linalol (Thymus vulgaris linaloliferum)

Le réflexe : deux gouttes sur une cuillerée à café de miel ou d’huile d’olive quatre fois par jour. 
Autres indications : infections respiratoires (bronchite, angine…), infections bactériennes « difficiles » (cystite, Candida albicans…), parasites intestinaux, mycose et dermatose infectieuses, fatigue nerveuse et psychique… 
Précautions : déconseillé aux femmes enceintes ou qui allaitent et aux enfants de moins de 3 ans.

=> Son action étonnante à la fois sur les infections générales et sur les problèmes digestifs permet à cette huile de traiter de nombreux maux quotidiens. Elle peut soigner une angine en deux jours !

Brûlure : Lavande aspic (Lavandula latifolia - Lavandula spica)

Le réflexe : trois gouttes pures en application directement sur la brûlure, même en cas de brûlure grave, toutes les quinze minutes pendant une heure. 
Autres indications : piqûre d’insecte, morsure de serpent, douleur, névrite, maladies ORL (otite, sinusite, perte de la voix, trachéite…), toux sèche, entérocolite virale, champignons, acné, dépression… 
Précautions : aucune contre-indication.

=> Huile quasi « miraculeuse » à garder dans la trousse d’urgence ! Choisir la lavande française (Lavandula latifolia cineolifera) qui contient moins de camphre que les lavandes étrangères.

Fatigue : Pin silvestre (Pinus sylvestris)

Bleu : Hélichryse italienne - Immortelle (Helichrysum italicum)

Le réflexe : deux gouttes pures directement sur le coup le plus rapidement possible, trois à cinq fois dans la journée. 
Autres indications : trouble de la circulation sanguine, oedème cutané, couperose, cicatrice, bourdonnement d’oreille, cholestérol, hépatite, cirrhose, fracture, torticolis, arthrite, extraction dentaire, chirurgie esthétique… 
Précautions : usage prolongé déconseillé aux femmes enceintes. Ne pas utiliser par voie orale sans avis médical.

=> Cette huile est chère : il faut une tonne de fleurs pour obtenir un litre d’huile essentielle ! Mais son efficacité remarquable sur un grand nombre de maux justifie cet investissement et explique son succès auprès du public. À utiliser plutôt pure.

Douleure articularie : Gaultherie couchée (Gaultheria procumbens)

Le réflexe : trois gouttes pures en massage local sur la zone douloureuse, trois fois par jour. 
Autres indications : arthrite, crampe, élongation musculaire, rhumatisme, tendinite, lumbago, blessure et plaie, fièvre, asthme allergique et nerveux, fatigue hépatique… 
Précautions : aucune contre-indication pour l’utilisation par voie externe, mais la diluer pour un massage.

=> En raison de son pouvoir « réchauffant » des muscles et de son action anti-inflammatoire, on retrouve la gaulthérie couchée (dites aussi Wintergreen) dans beaucoup de produits de massage pour sportifs. On peut ne pas apprécier son odeur particulière.

Rhume : Eucalyptus radié (Eucalyptus radiata)

Le réflexe : une goutte sur un demi-sucre ou sur une cuillerée à café de miel quatre fois par jour. En massage, une goutte pure sur la région des sinus. 
Autres indications : infections virales de tous types, bronchite, grippe, sinusite, otite, cystite, déficience immunitaire, frilosité, plaie, fatigue physique et psychique… 
Précautions : déconseillé pendant les trois premiers mois de la grossesse.

=> Antibactérienne, anti-infectieuse et antiseptique, cette huile est d’une grande tolérance cutanée. Elle peut être utilisée en prévention : quelques gouttes en massage sur le thorax et sur le dos protègent des virus de l’hiver.

Abcès dentaire : Giroflier (Syzygium aromatica)

Bien à vous. Dans le Bien-ÊTRE !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :