10 huiles essentielles pour soigner l’âme

Pour réussir à lâcher prise, pour retrouver plus de sérénité ou communier avec la nature, découvrez le pouvoir de ces 10 huiles essentielles et leurs multiples vertus.

Compassion : Rose de Damas (Rosa damascena)

A lire, à faire
  • Au XIe siècle, le médecin et philosophe iranien Avicenne aurait distillé pour la première fois des pétales de rose pour obtenir cette huile au parfum incomparable, traditionnellement dédiée à l’amour dans tous ses états, de la tendresse à l’amour universel. En aromathérapie énergétique, elle est réputée élever les niveaux vibratoires. Mais c’est la plus chère (elle se vend en flacon de 1 ml).

Lâcher-prise : Carotte cultivée (Daucus carota)

A lire, à faire
  • On a du mal à imaginer que ce légume si populaire ait de telles propriétés sur le corps et l’esprit. Il excelle en cas de foie fatigué et a un bon effet dépuratif. Il favorise aussi l’enracinement, soutient les actions concrètes et apporte un sentiment de stabilité.

Méditation : Santal jaune (Santalum austrocaledonicum)

A lire, à faire
  • Bien qu’elle soit chère, l’huile de santal a une telle palette de propriétés que son emploi est à recommander. Dans la tradition, cette huile au parfum divin aide à trouver l’équilibre intérieur, le recueillement et l’élévation de l’esprit.

Sérénité : Mandarine - zeste (Citrus reticulata)

A lire, à faire
  • En diffusion en début de soirée ou pendant les périodes de tension, cette essence de zeste de mandarine a une action relaxante quasi immédiate. Elle peut même être utilisée dans une chambre de bébé.

Intuition : Hysope couchée (Hyssopus decumbens)

Le réflexe : trois gouttes diluées dans une cuillerée à café d’huile, en massage dans le bas la nuque. 
Autres indications : dépression, angoisse, agitation mentale, tous types de virus, bronchites aiguë et chronique, sinusite, baisse de tonus… 
Précautions : pour la femme enceinte, utiliser en voie externe uniquement. À ne surtout pas confondre avec l’Hyssopus officinalis ssp officinalis, qui est neurotoxique et abortive.

Ouverture d’esprit : Ciste ladanifère (Cistus ladaniferus)

A lire, à faire
  • Cette huile, réputée pour son efficacité sur les maladies auto-immunes, a aussi la réputation, en aromathérapie énergétique, de renforcer les capacités spirituelles.

Force intérieure : Angélique (Angelica archangelica)

A lire, à faire
  • La légende raconte que les vertus de cette plante ont été révélées aux hommes par l’archange « guérisseur » Raphaël pour lutter contre les épidémies mortelles. Cette huile favorise l’enracinement, la confiance dans la vie, le courage, et harmonise le corps et l’âme.

Unité corps-esprit : Encens oliban (Boswellia carterii - Olibanum)

A lire, à faire
  • Utilisée depuis les temps bibliques pour les rituels religieux, cette huile, qui peut être chauffée, a la propriété d’installer le calme intérieur, de libérer de la peur de l’avenir, de dissoudre les obsessions. Elle est donc un bon soutien à la méditation.

Communion avec la nature : Sapin baumier (Abies balsamea)

A lire, à faire
  • Pour calmer la toux, cette huile a une action supérieure à celle des fameux bourgeons de sapin de nos grand-mères. Elle possède d’autres propriétés : elle purifie et régénère les énergies subtiles du corps, équilibre les émotions et rend amoureux de la vie !

Recentrage : Nard (Nardostachys jatamansi)

Le réflexe : deux gouttes en massage sur le plexus solaire. 
Autres indications : choc émotionnel, instabilité affective, chagrin, tachycardie, anémie, psoriasis, varices, hémorroïdes, insuffisance ovarienne… 
Précautions : déconseillé aux femmes enceintes. À n’utiliser que durant une courte période.

Bien à vous. Dans la sérénité !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :