L’huile essentielle de camomille, super antistress !

La camomille romaine est l’une des plantes les plus vendues de la planète. Et pour cause, elle présente de nombreuses propriétés : antistress, avant tout, mais aussi contre les démangeaisons, les allergies, la migraine. Mode d’emploi et conseils pour l’utiliser au mieux. 

Camomille : des vertus très recherchées

La camomille romaine possède une particularité tout à fait étrange : elle apprécie beaucoup... qu’on lui marche dessus ! En effet, elle adore pousser non pas le long des chemins mais bien au milieu, là où elle est certaine de se faire écraser par de grosses chaussures de randonnée ! Heureusement, elle fleurit aussi dans des coins plus tranquilles, bien à l’abri du passage des hommes en troupeaux.

 
En tout cas, la camomille (toutes variétés confondues) est l’une des plantes les plus vendues sur la planète. Ses propriétés sont très recherchées. Nos amis allemands lui vouent un véritable culte, et parlent d’elle comme de la plantealles zutraut(« capable de tout »). Le tout pour une très bonne sûreté d’emploi puisqu’elle est classée parmi les végétaux qui ne présentent aucun danger. On pense généralement plus à elle pour les tisanes que pour l’huile essentielle. C’est un tort, comme vous allez le découvrir dans les pages suivantes. Comme l’hélichryse (issue de la même famille), la fleur de la camomille romaine possède un degré de sophistication extrême. C’est une fleur parfaite composée de multiples fleurs ! Son essence coûte cher en raison de son faible rendement... 

Une huile essentielle rare

C’est une plante vivace qui mesure 10 à 25 cm. Ses terres d’élection sont les sols salés, légers et sablonneux de l’Ouest de l’Europe, particulièrement en France, Belgique et Espagne, même si on la trouve également en Égypte et au Maroc. Elle apprécie la lumière, mais fuit l’ombre et l’humidité. Bien qu’elle pousse partout, sous tous les climats, toutes les lati- tudes, tous les continents, elle préfère les sols pauvres, les régions sèches, voire arides. Elle est très cultivée en Anjou (on l’appelait même anciennement « la camomille d’Anjou »). Ses feuilles, persistantes, de couleur vert blanchâtre, sont disposées en rosettes plumeuses. Elles sont très finement découpées. Les fleurs se présentent sous forme de capitules composés, blancs et jaunes au centre. 
Extraite des fleurs par un entraînement à la vapeur d’eau, l’huile essentielle de camomille romaine est fluide, jaune pâle ou légèrement bleue. Son parfum est exceptionnel et exaltant. Son odeur et sa saveur sont rafraîchissantes, douces, fruitées. 100 kg de fleurs ne fournissent que 400 à 900 ml d’huile essentielle. Même pas 1 litre. Et certaines années, 1 tonne de camomille ne donne que... 10 ml d’essence. On ignore pourquoi, mais c’est comme ça... Alors certes, elle est onéreuse. Mais une seule trace d’huile essentielle de camomille permet d’obtenir des résultats impressionnants ! 
A savoir : la camomille est employée depuis longtemps sous forme d’hydrolat (une sorte d’huile essentielle très diluée) pour le lavage des yeux en cas d’irritations du globe oculaire. C’est dire si elle est douce !

ATTENTION !
Ne la confondez pas avec la camomille allemande (matricaire) ni avec la camomille marocaine (orménie mixte). 

Les grandes propriétés de l’huile essentielle de camomille

- Elle est extraordinairement efficace pour apaiser le système nerveux dit « périphérique » (ou autonome). Elle détend, dénoue, calme les spasmes organiques provoqués par une contrariété. C’est l’huile essentielle antispasmodique physique et psychique par excellence.

- Elle calme le système nerveux central : c’est un sédatif doux, parfait pour les enfants, et tonique en même temps.

- Elle combat l’irritabilité, l’insomnie, la fièvre.


- Excellent antidouleur, elle est recommandée en cas de migraine, de névralgie faciale, de problèmes digestifs, de troubles de la dentition (chez le bébé et le jeune enfant).

- Anti-inflammatoire, voilà encore une bonne raison de l’utiliser comme antidouleur..

- Elle ouvre l’appétit, aide à digérer, facilite l’évacuation de la bile et lutte contre les gaz intestinaux.


- Elle est préanesthésiante (prépare à l’anesthésie) et cicatrisante.

- Antispasmodique très puissante, elle est recommandée contre les douleurs hépatobiliaires spasmodiques particulièrement pénibles.


- Elle apaise les démangeaisons.


- Elle est antiallergie.


- Elle est antiparasitaire, vermifuge (contre les vers : oxyures, ascaris, lamblias, ankylostomes) et antifongique (contre les champignons : candida, aspergillus).

- L’impact de la camomille est extraordinaire sur le plan neuropsychique. Elle est indispensable en cas d’hypersensibilité émotionnelle, de spasmes, de névralgies et pour aider à supporter un choc affectif.


- Elle est exceptionnelle pour calmer les irritations de la peau.

- C’est une huile essentielle très sûre, que l’on peut appliquer pure sur la peau (et diluée sur les muqueuses) et utiliser sans crainte par voie interne. Elle convient parfaitement aux enfants.

Comment utiliser l’huile essentielle de camomille

- Usage interne

La voie orale est la voie d’administration recommandée pour les troubles nerveux, digestifs et les parasitoses intestinales. Il faut compter 2 gouttes pures sous la langue 3 fois par jour – ou diluées dans du miel, de l’huile d’olive, ou encore posées sur un comprimé neutre. 
Mais la voie rectale (suppositoire) est tout aussi conseillée pour les parasitoses digestives, surtout chez les enfants. L’efficacité est comparable.

- Usage externe

C’est la voie d’administration conseillée pour les troubles cutanés et une autre excellente voie d’administration pour les troubles nerveux. Deux possibilités :
- Appliquer 2 gouttes pures 2 fois par jour sur le plexus solaire et de part et d’autre de la colonne vertébrale en cas de problèmes nerveux, ou, s’il y a symptômes cutanés, sur une petite surface de la peau. 
- Diluer 2 gouttes de camomille dans quelques gouttes d’HV en cas d’affections cutanées sur une plus grande surface ainsi que pour appliquer sur les muqueuses buccales ou vaginales.

- Voie respiratoire

C’est la voie d’administration royale pour le stress nerveux. Appliquer sur la face interne du poignet et respirer. La décrispation est immédiate ! Vous ressentez instantanément un bien-être et une sensation de grande détente.

On n’utilise pas cette huile pour une diffusion atmosphérique car elle coûte cher et que son parfum deviendrait entêtant.

Elle ne présente aucune contre-indication.

5 actions de la camomille romaine sur le mental

- AGITATION, ANGOISSE, ANXIÉTÉ

Sur la peau


Appliquez 3 à 4 gouttes pures sur le plexus solaire, la face interne des poignets, la voûte plantaire et le long de la colonne vertébrale.

- AGITATION CHEZ L’ENFANT

Sur la peau

Mélangez :

HE de camomille romaine 3 gouttes

HE de lavande officinale 3 gouttes

HV d’amande douce, qsp (quantité suffisante pour) 5 ml

Appliquez 3 gouttes de ce mélange sous la voûte plantaire ou sur le plexus solaire. À renouveler si nécessaire.

+

Appliquez 6 gouttes de ce mélange le long de la colonne vertébrale.

À SAVOIR

Il existe une forme diluée de l’essence, c’est l’hydrolat, tout à fait adapté à l’usage pédiatrique. 1 c. à c. d’HA (hydrolat aromatique) de camomille dans le biberon calme nerfs et coliques.

Dans les narines 


Insérez 1 goutte dans chaque narine sur un tissu fin 2 fois par jour.

- CHOC (AFFECTIF, ÉMOTIONNEL)

Sur la peau


3 gouttes appliquées sur le plexus solaire lèvent immédiatement le trouble.

- DÉPRESSION/TRISTESSE

À respirer


Mélangez :


HE de camomille romaine 5 ml


HE de marjolaine des jardins 5 ml


Appliquez 2 gouttes de ce mélange sur la face interne du poignet et respirez. Renouvelez 2 ou 3 fois par jour.


Sur la peau


Mélangez :


HE de camomille romaine 1 ml


HV d’amande douce qsp 15 ml


Appliquez 3 à 4 gouttes sur le plexus solaire, sous la voûte plantaire, sur la face interne des poignets et le long de la colonne vertébrale. 3 fois par jour.

- HYPERÉMOTIVITÉ – HYPERSENSIBILITÉ

Sur la peau

Mélangez :

HE de camomille romaine 3 gouttes

HE de néroli
 1 goutte

HE de lavande officinale 10 gouttes

HV d’amande douce qsp 15 ml

Appliquez 1 à 2 gouttes de ce mélange sur le plexus solaire et la voûte plantaire 2 fois par jour.

- STRESS

Sur la peau


Appliquez 3 à 4 gouttes pures sur le plexus solaire, la face interne des poignets, la voûte plantaire et le long de la colonne vertébrale.

OU

Mélangez :

HE de camomille romaine 3 gouttes

HE de néroli
 1 goutte

HE de lavande officinale 10 gouttes

HV de noisette qsp 10 ml

Appliquez 1 à 2 gouttes de ce mélange sur le plexus solaire et la voûte plantaire 2 fois par jour. 

Bien à vous. Dans le calme !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :