La lavande officinale, la reine des huiles essentielles

La lavande, l’or bleu aux multiples vertus

Son odeur la prédestinait à un usage cosmétique et, de fait, elle a toujours été utilisée dans les produits de beauté. C’est également encore aujourd’hui « l’or bleu » provençal tant recherché par les plus grands parfumeurs. Et la voilà même promue « trésor touristique » puisque les Routes de la Lavande fleurissent entre Ventoux et Lubéron, Drôme provençale et Haut- Vaucluse, Baronnies et Verdon, le long desquelles elle agite ses longues tiges bleutées pour le plus grand plaisir des sens. Mais au-delà de son abord aimable, elle n’en est pas moins redoutable avec certains des pires ennemis de l’homme. En solution à 5 %, elle est capable de tuer le virus d’Eberth (responsable de la typhoïde), le staphylocoque, le bacille de Loeffler (responsable de la diphtérie). Autrefois, thermes romains et grecs étaient parfumés et désinfectés à la lavande. Qui tire d’ail- leurs son nom de cette étymologie : lavande vient de « lavare » = « laver ». C’est vrai qu’elle nettoie tout, corps et âme ! 

À quoi elle ressemble ?

C’est un sous-arbrisseau de 20 à 70 cm de haut poussant en petites touffes espacées dans les collines et les basses montagnes du bassin méditerranéen. La lavande aime l’air, l’es- pace, la lumière et la chaleur. Mais vous le saviez déjà ! On la rencontre sur les pentes sèches, caillouteuses, chaudes et ensoleillées du pourtour méditerranéen. Et les randonneurs la croisent même jusqu’à 1 000 voire 1 300 mètres d’altitude, sur les versants ensoleillés des Alpes. C’est celle-ci, revendiquant sa présence sur les sommets montagneux, la tête dans les nuages, qui est la plus délicate, la plus parfaite : on la qualifie de « fine ».

Ses feuilles gris vert, spatulées, étroites, fines et duveteuses poussent sous la forme de rameaux florifères violets. Les fleurs s’épanouissent en juillet et août, au sommet d’une espèce de chandelier à 7 branches. Elles sont regroupées en épis ovales, pointus. Les fruits se regroupent sous la forme de 4 fruits secs. 

Une huile essentielle pour toute la famille

Extraite des feuilles par distillation ou entraînement à la vapeur d’eau, l’huile essentielle de lavande officinale est très mobile, jaune très pâle voire incolore. Son odeur et sa saveur sont spécifiques, légères et d’une grande finesse.

100 kg de fleurs fournissent 500 à 850 ml d’huile essentielle. Le rendement est correct, mais inférieur à celui du lavandin. Elle est donc un peu plus chère.
La lavande est l’une des huiles essentielles les plus connues et les plus employées. C’est légitime !

Si vous n’achetez qu’une huile essentielle, c’est celle-ci. C’est le porte-drapeau de l’aromathérapie française, la panacée universelle. « Bonne à tout », elle est indispensable dans toute pharmacie familiale. En plus de son efficacité remarquable, elle est très bien tolérée et elle n’est pas chère ! 

On la connaît déjà ?

Bien sûr ! Les champs de lavande, ça ne vous dit rien ? Elle déploie ses charmes à l’infini, dans d’immenses étendues provençales peinturlurées en « bleu lavande », tirant sur le violet. Elle représente à elle seule la Provence, le soleil, la douceur de vivre. Inutile de refaire son apologie : vous le savez, notre lavande est tout simplement parfaite. Dans le Sud, on l’aime tant qu’on en mangerait... ce dont on ne se prive d’ailleurs pas : on la croque et on la boit. Elle promène sa touche bien à elle dans les crèmes brûlées, les sirops, les biscuits. Une vraie passion... Alors oui, on la connaît déjà, trois fois oui !

DANS L’ARMOIRE À LINGE

Impossible de passer sous silence cette utilisation traditionnelle. Versez 4 gouttes de lavande sur un bloc de bois et placez-le dans les armoires à vêtements. Le linge prendra une bonne odeur de lavande et vous n’aurez pas de mites ! 

Les grandes propriétés de la lavande officinale

- Elle détend les muscles. En jargon médical, on dit qu’elle possède une activité « spasmolytique au niveau central », elle lutte contre tous les types de spasmes quelle que soit leur origine.

- Elle est anti-inflammatoire.


- C’est un remarquable antidouleur.


- Cicatrisante puissante, elle régénère la peau de façon spectaculaire.


- Sédative, elle régule le système nerveux. Elle calme l’excitabilité.


- Elle est antidépressive.


- Elle est antiseptique et antibactérienne (elle détruit même le staphylocoque doré).


- C’est un bon antiseptique pulmonaire qui, en outre, modifie les sécrétions bronchiques afin de faciliter leur expectoration.

- Elle facilite la digestion en augmentant la sécrétion gastrique (estomac) et la motricité intestinale (progression des aliments dans le tube digestif).

- Elle stimule l’élimination par les urines (diurétique) et la transpiration (sudorifique).

- Bon tonique général, elle soutient le cœur et le « calme ». Elle fait baisser la pression artérielle.

- Légèrement anticoagulante, elle a tendance à fluidifier le sang, facilitant la circulation.

- Elle est antimigraine.

- Elle détruit les vers intestinaux (vermifuge) et les parasites.

- Elle éloigne les insectes. Elle est antivenin = désinfecte une piqûre.


- Elle aide à normaliser les règles – notamment elle accélère leur apparition (emménagogue). 

Comment utiliser l’huile essentielle de lavande

- Usage interne

La voie orale est conseillée pour la plupart des troubles nerveux. Mais généralement en complément de l’application cutanée et de la voie respiratoire.
 Les voies vaginale (ovules) et rectale (suppositoires) sont efficaces.

- Usage externe

C’est la voie d’administration royale pour la lavande. On dirait que cette huile essentielle a été conçue pour ça ! Très sûre d’emploi, elle peut s’appliquer pure sur la peau, même directe- ment sur une plaie ou une brûlure.

Les allergies sont très rares et imputables le plus souvent à une huile essentielle de mauvaise qualité.

C’est par la peau que la lavande officinale agit le plus efficacement. En cas d’usage prolongé, elle peut nir par dessécher l’épi- derme. Mieux vaut alors la diluer dans de l’huile végétale.

- Voie respiratoire

Elle est vivement recommandée car très efficace pour assainir l’atmosphère en cas de pathologie respiratoire et pour les troubles nerveux.

- Contre-indications

Il n’y en a aucune. Sauf, comme toujours, la restriction d’usage en ce qui concerne les femmes enceintes de moins de trois mois : pas d’huiles essentielles, par précaution !

Non toxique, cette huile essentielle est remarquablement bien tolérée, même chez les bébés et les très jeunes enfants. Elle peut être utilisée pure sans crainte sur la peau ou par voie orale (à avaler). Elle présente une parfaite innocuité. 

4 actions de la lavande officinale sur le mental

-AGITATION, ANGOISSE, ANXIÉTÉ

Bain

Mélangez :

HE de lavande officinale 10 gouttes

Ess. d’orange douce 10 gouttes

Base pour bain 1 c. à c.

Lorsque le bain chaud est coulé, versez le tout dans la baignoire et plongez-vous dans l’eau à 39 °C pendant 20 minutes. Ne vous rincez pas.


Sur la peau

Massez doucement le plexus solaire avec quelques gouttes de lavande officinale pure. Vous pouvez aussi appliquer 1 ou 2 gouttes sur les tempes et le front.

OU (formule très efficace)

Mélangez :


HE de lavande officinale 2 ml

HE de camomille romaine 1 ml

HE de marjolaine des jardins 2 ml

HV de noisette 5 ml

Appliquez 4 à 5 gouttes de ce mélange sur le plexus solaire, la face interne des poignets, le long de la colonne vertébrale et de la voûte plantaire.


À avaler

Versez 2 à 3 gouttes de lavande officinale dans une cuillère de miel, que vous pouvez plonger dans un verre d’eau ou une tisane de tilleul ou de mélisse si vous le souhaitez, et avalez lentement.

- CRISE D’ANGOISSE

À respirer


Versez 2 à 3 gouttes de lavande officinale sur un mouchoir et respirez.

- DÉPRESSION

À respirer


Appliquez 2 gouttes de lavande officinale pure sur la face interne des poignets et respirez 3 à 4 fois par jour. Continuez jusqu’à amélioration.

+

Diffusez plusieurs fois par jour quelques gouttes de lavande officinale dans les pièces à vivre à l’aide d’un diffuseur. Conti- nuez jusqu’à amélioration.


Sur la peau

Appliquez 2 gouttes de lavande officinale pure sur les tempes 3 à 4 fois par jour.

+

Mélangez :


HE de lavande officinale
 10 ml

HV de noisette
 20 ml

Massez le thorax et le plexus solaire avec quelques gouttes de ce mélange. Recommencez plusieurs fois par jour pendant 2 à 3 semaines.

 

- INSOMNIE (avec stress et anxiété)

À avaler


Déposez 2 gouttes de lavande officinale sur un support (comprimé neutre, huile d’olive...) et laissez fondre en bouche juste après le dîner. Renouvelez au coucher.

Sur la peau


Appliquez 2 gouttes de lavande officinale pure sur le plexus solaire juste avant le coucher.


À respirer


Appliquez 2 gouttes de lavande officinale sur le col du pyjama ou sur l’oreiller.

Le sommeil surviendra rapidement et sera réparateur.

Bain


Mélangez :


HE de lavande officinale 20 gouttes

Base pour bain 1 c. à c.

Lorsque le bain chaud est coulé, versez ce mélange dans la baignoire et plongez-vous dans l’eau à 39 °C pendant 20 minutes. Ne vous rincez pas et filez au lit bien douillet.

Bien à vous. Dans la détente !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :